• Mylène Jarry

La petite histoire du hummus


Qu’on le mange en trempette avec des crudités ou des craquelins, en repas principal garni de légumes ou d’autres accompagnements, ou encore qu’on le fasse plus liquide pour en faire une vinaigrette, l’hummus fait partie de nos vies depuis quelques années déjà.


Tout d’abord, le mot « hummus » signifie simplement « pois chiches ». Dans la cuisine magrébine, on désigne cette purée de pois chiches et de beurre de sésame sous le nom de « hummus bi-tahina ». Il se prépare traditionnellement avec des pois chiches, du jus de citron, du beurre de sésame (tahini) et différents aromates.


Dans le Moyen-Orient, on le sert traditionnellement comme Mezzé, soit faisant partie d’un repas comportant plusieurs plats tous servis en même temps (comme les tapas espagnols). On le mange froid, souvent accompagné de pain pita. Il est coutume de le service dans un plat creux, généreusement garni d’huile d’olive extra-vierge et de garnitures (graines de cumin, piment d’Alep, tomates en dés, persil, pois chiches entiers).


De nos jours, on retrouve facilement de l’hummus déjà préparé dans les épiceries de grande surface. Bien entendu, les différentes recettes ont souvent été adaptées à la mode nord-américaine : hummus au poivron rôti, à l’avocat, aux édamames, aux betteraves et même au chocolat se partagent les tablettes. Pour la plupart des gens, c’est souvent leur première rencontre avec les légumineuses.


Que vous aimiez votre hummus de façon traditionnelle ou à la sauce nord-américaine, il fait souvent partie d’une alimentation variée. J’aimerais savoir de quel façon vous aimez le consommer, ou encore si cet aliment vous est inconnu.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout