• Mylène Jarry

Quelques trucs pour faciliter la digestion au cours de la grossesse




La grossesse peut apporter quelques désagréments au niveau digestif pour la mère. Parmi ceux-ci, la non-très-glamour constipation est en tête de liste. Heureusement, plusieurs trucs peuvent aider à régulariser notre transit afin d’aider notre corps à bien évacuer.




Écrit par Mylène Jarry, technicienne en diététique

en collaboration avec Vicky Bernier, technicienne en diététique et éditrice de Ma bouchée santé


Les causes de la constipation durant la grossesse


Dès le début de la grossesse, la femme peut être victime de constipation en raison des suppléments de fer qui se retrouvent dans les vitamines prénatales. Les changements hormonaux, qui sont très présents au cours du premier trimestre, peuvent également causer la constipation.

Ensuite, aux 2e et 3e trimestres, l’utérus prenant de plus en plus de place, les intestins ont tendance à être écrasés sous son poids, et les veines se gonflent sous la pression utérine, causant des hémorroïdes et de la constipation.


Quelques trucs simples pour régulariser son transit intestinal


Il existe plusieurs façons de régler la constipation en modifiant son alimentation, telles que :

  • Adhérer à un régime riche en fibres (<30 g par jour)

  • Favoriser les fibres insolubles

  • Manger à des heures régulières

  • Boire de 1,5L à 2L d’eau par jour

  • Faire de l’activité physique régulièrement, comme prendre des marches

  • Consommer des stimulants intestinaux, tels que le jus de pruneaux, les boissons chaudes ou le jus de raisins.


Les différents types de fibres


Dans les aliments, il existe deux types de fibres : les fibres solubles et les fibres insolubles.


Les fibres solubles se dissolvent dans l’eau et absorbent les déchets de l’organisme pour permettre leur excrétion. Elles forment un gel avec l’eau et emprisonnent déchets et cholestérol, diminuant ainsi le cholestérol dans le sang. On les retrouve dans : l’avoine, l’orge, le seigle, les noix, les graines, les légumineuses, les légumes et fruits riches en pectine (fraises, pommes) et le psyllium.


Les fibres insolubles se gorgent d’eau et augmentent le volume des selles. Elles favorisent la satiété (sentiment de ne pas avoir faim) et la régularité intestinale. On les retrouve dans : le blé, le riz, le maïs, les noix, les graines, les légumineuses, les fruits et les légumes.

Pour le traitement de la constipation, il est recommandé de consommer davantage de fibres insolubles afin de favoriser le transit intestinal.


Le régime riche en fibres


Le régime riche en fibres est un atout afin de combattre la constipation. Avec cette charte, vous serez à même de calculer la quantité de fibres que vous ingérez, afin d’en prendre le plus possible (plus de 30 g par jour est recommandé en cas de constipation)[1].

Ainsi, assurez-vous d’inclure le plus possible ces aliments dans votre alimentation afin de favoriser votre consommation de fibres.


Et les hémorroïdes dans tout ça?[2]


Les hémorroïdes sont particulièrement dérangeantes. En effet, ils apportent des démangeaisons, une sensation de brûlure, une douleur (de légère à sévère) et des saignements.


Heureusement, il existe plusieurs traitements à essayer à la maison avant de se rendre à la pharmacie : nettoyez après chaque besoin la région anale avec du papier hygiénique imbibé d’eau ou une lingette humide afin de la garder propre; appliquez des compresses d’eau froide 10 minutes, de 3 à 4 fois par jour, afin de soulager les démangeaisons; prenez un bain de siège dans de l’eau tiède additionnée de bicarbonate de soude de 10 à 15 minutes, de 2 à 3 fois par jour pour soulager la douleur; et portez des sous-vêtements de coton afin de garder la région au sec.


Si cela ne suffit pas à vous soulager, il existe également des pommades vendues en pharmacie afin de les traiter. Elles servent à soulager la douleur et la sensation de brûlure, apaiser et rafraîchir et réduire l’inflammation.


Gardez en tête que les hémorroïdes ont tendance à augmenter l’inconfort et la constipation. Il est donc important de les traiter adéquatement.

[1] BÉLANGER, MARC., Marie-Josée LeBlanc et Mireille Dubost. La nutrition, 4e édition, Montréal, Chenelière Éducation, 2015, 440 p.

[2] BRUNET. “Des hémorroïdes? Votre pharmacien à la rescousse! [En Ligne], Adresse URL : https://www.brunet.ca/sante/conseils-sante/des-hemorroides-votre-pharmacien-a-la-rescousse/

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout